Votre nom de domaine – Questions – Réponses

Quelques indications pour bien choisir et utiliser votre nom de domaine sous forme de questions-réponses.

1- Comment choisir mon nom de domaine ?

Pour vous et le référencement : Choisissez un nom qui vous plaît, facile à retenir et qui peut être référencé sans difficultés.

Par exemple : Vous êtes plombier à Avranches

Vous pourriez choisir : untel-plombier-avranches.com ou .fr
Vous pourriez aussi choisir : untel-plombier.com qui est plus simple et indiquez votre zone d’intervention dans le titre de la page d’accueil ou sa description.
Si vous ne mettez pas de tirets, c’est encore plus simple : untelplombier.fr, cela ne gênera pas beaucoup le référencement car les moteurs de recherches savent extraire les mots-clés du nom de domaine. Cela dit, cela peut gêner clairement la lecture pour vos visiteurs.

Par exemple : Vous êtes expert-comptable

Pourquoi ne pas utiliser un nouveau nom de domaine comme .cab. Cela donnerait : expertise-comptable-avranches.cab ou comptable.cab ou votrenom-comptable.cab

2- Faut-il tout mettre dans le nom de domaine ?

Votre nom, activité et votre localité doivent-ils apparaître dans le nom de domaine. Cela favorise le bon référencement mais ce n’est pas indispensable et c’est même contre-productif si le nom de domaine devient trop long comme par exemple : chambres-dhotes-untel-mont-saint-michel.fr. Votre référencement sera amélioré (légèrement) et vous devrez donner 2 cartes de visite en forme de puzzle pour que vos clients puissent avoir votre adresse web complète (j’exagère un peu). Plus sérieusement, ce n’est pas pratique et c’est une bonne raison pour ne pas le faire.

3- Quelle(s) extension(s) choisir ?

Le .com est l’extension de choix. Si votre domaine est déjà pris en .com, le .fr est souvent une excellente alternative si vous êtes dans le tourisme et avez une activité de services en France. Si vous exportez, préférez le .com en modifiant un peu le nom que vous aviez imaginé.

website

Aucune extension ne gêne le référencement (sauf peut-être .xxx), y compris les nouvelles extensions (comme le .solutions du présent site qui est passé de 0 à la 4-5ème position dans Google dans un domaine très compétitif avec la recherche « création de site internet avranches » en seulement deux mois).

fr

Si vous pouvez, préférez le .com ou le .fr, c’est plus facile à retenir pour vos visiteurs. Sinon, il existe plus de 500 extensions, vous en trouverez bien une qui vous plaira totalement.

4- Comment déposer votre nom de domaine ?

Vous avez choisi ? vérifiez que votre domaine est disponible, par exemple chez Gandi / Domaines en le tapant dans la case recherche (avec ou sans l’extension). Vérifiez différentes variantes et n’hésitez à déposer des extensions proches et courantes pour ne pas être l’objet de cybersquatting.

5- Suis-je propriétaire de mon nom de domaine ?

Oui, aussi longtemps que vous en renouvelez l’enregistrement (de 1 à 10 ans pour la plupart). Bien entendu, vous en êtes « propriétaire », si et seulement si vous le déposez vous-même. De nombreux sites de création, agences et prestataires vous proposent de le déposer pour vous. Assurez-vous que vous êtes bien le « propriétaire » et qu’ils sont « contact administratif et / ou technique ». Seul le propriétaire du nom de domaine peut en demander le transfert, la suppression ou peut le revendre. Votre nom de domaine vaut une quinzaine d’euros (par an) et fait partie de votre « fonds de commerce » et de votre marque. Dans quelques années, il peut avoir une valeur bien plus importante. Quelque soit votre activité, vous devez fournir un e-mail fiable et recevoir une confirmation que vous êtes enregistré comme propriétaire du nom de domaine Même si vous utilisez des services externes. A défaut, vous êtes « prisonnier » de votre prestataire qui pourrait ne pas le renouveler ou ne pas vous donner les clés du domaine si vous souhaitez le quitter.

6- Dois-je choisir mon registrar (prestataire qui enregistre le domaine pour vous auprès de l’ICANN) en fonction de ses offres d’hébergement ?

Pas du tout. L’idéal est au contraire d’avoir un registrar spécialisé dans les noms de domaine et de choisir un autre prestataire pour l’hébergement. Cela demande une petite manipulation supplémentaire pour paramétrer les zones DNS mais c’est tellement plus sûr. Sachez que vous pouvez aussi paramétrer votre serveur de messagerie indépendamment de votre hébergeur (par exemple pour Google apps, Google for works).

7- Combien cela coûte ?

Un nom de domaine en .com, .fr, .net… coûte une quinzaine d’euros par an chez un registrar. Certains noms de domaine peuvent être beaucoup plus chers, d’autres, en promotion seront moins chers. De toute façon, n’oubliez pas que généralement l’on utilise les serveurs de messagerie de son registrar. S’il n’est pas fiable, vous ne recevrez pas vos e-mails au format untel@votrenomdedomaine.com. OVH, Gandi comme beaucoup d’autres offrent de bonnes prestations (en fait, j’ai une nette préférence pour Gandi qui offre un excellent service-client même sur des problèmes complexes bien souvent résolu en 24h maxi. là où il faut réclamer pendant des jours et des jours ailleurs).

En conclusion

Prenez un nom de domaine qui vous plaît, pas trop long, facile à retenir, et si possible, optimisé pour le référencement.

Déposez-le auprès d’un registrar fiable et réactif et vérifiez avant que vous en serez bien « propriétaire » avec la possibilité de changer de prestataire sans le perdre.

Bonus

Quand vous avez choisi votre domaine principal, collez-le partout : sur votre vitrine, vos cartes de visite, votre voiture, votre boîte aux lettres, les gadgets que vous distribuez à vos clients ou prospects, votre papier à en-tête… Faites-en aussi des codes QR pour faciliter son enregistrement dans les mobiles. Partagez-le, il en restera toujours quelque chose.