Participez à la recherche médicale et scientifique

On parle beaucoup de Watson, le super-ordinateur d’IBM, en ce moment. Savez-vous que vous aussi pouvez participer à la recherche contre le cancer, pour étudier l’ADN ou encore les changements climatiques et lutter contre la malaria. Comment ?

C’est facile. Lorsque votre ordinateur n’est pas utilisé (mais allumé), il consomme des ressources électriques et sa puissance de calcul est totalement inutilisée. Or, vous pouvez mettre cette puissance de calcul au service d’une recherche scientifique de votre choix.

Vous pouvez participer à différents projets utilisant les ressources de plusieurs centaines de milliers d’ordinateurs d’entreprises et de particuliers.

Il vous suffit de télécharger le programme BOINC qui va télécharger des données à comparer ou des calculs à faire sur votre machine. Quand votre machine devrait passer en veille, le logiciel BOINC se déclenche et utilise votre processeur pour mener à bien les calculs nécessaires sur le petit lot de données qui a été téléchargé.

Une fois terminé, les résultats sont renvoyés vers le centre de données qui va les réassembler pour leur donner sens.

Vous pouvez éteindre votre ordinateur quand bon vous semble et même activer le calcul pendant que vous l’utilisez (en limitant l’utilisation du processeur à 25%, par exemple, de ses possibilités). Cela ne gêne absolument pas votre travail et n’use pas vraiment plus votre ordinateur que s’il reste en veille (les ventilateurs tournent un peu plus vite).

Cela va vous coûter quelques euros par an (en électricité consommée par le processeur) mais vous aurez la satisfaction d’avoir, un peu, contribué à une recherche médicale ou scientifique.

Pour en savoir plus sur le projet BOINC développé par l’Université de Berkeley

Les recherches auxquelles vous pouvez contribuer.

Actuellement, l’ordinateur avec lequel j’écris ce post travaille sur Malaria Control (projet du CERN).